You are here

Fasciné par le rap dès l’adolescence, Koriass fait ses classes et développe son style sur scène en prenant part, dès 2001, à des rap battles, des échanges rythmés et improvisés devant adversaires. Très actif sur le web, il gagne en notoriété avec la mise en ligne de ses performances et s’attire ainsi de nombreuses collaborations. En 2006, Mort de rire, son premier EP, capte rapidement l’intérêt du public hip-hop. Nouvelle recrue de Disques 7ième Ciel, l’artiste met en marché en novembre 2008 son premier album complet en carrière, Les racines dans le béton. L’album, qui reçoit un bel accueil critique, permet à l’artiste de se révéler au public en obtenant en 2009 une nomination dans la catégorie Album de l’année – Hip-Hop au Gala de l’ADISQ, en plus de remporter les prix Révélation et Album de l’année au Gala SOBA.

Petites Victoires, le deuxième album du rappeur, s’inscrit au palmarès des meilleurs vendeurs canadiens dès sa sortie en octobre 2011. Avec ce nouvel opus, l’artiste se retrouve en lice pour les Félix de l’Album de l’année – Hip-Hop et de l’Auteur ou compositeur de l’année du Gala de l’ADISQ 2012, ainsi que pour le prix de l’Album Hip-Hop au Gala GAMIQ. Avec sa pièce St-Eustache, Koriass se démarque et devient en 2013 le 7e récipiendaire du Prix ÉCHO de la SOCAN, en plus de se retrouver parmi les finalistes pour l'obtention du 18e Prix Félix-Leclerc de la chanson. C’est par la suite, en novembre, que Koriass fera paraître son troisième album, Rue des Saules, lequel est récompensé par l’ADISQ du Félix de l’Album Hip-Hop de l’année et du Prix Musique Urbaine de la SOCAN, deux belles reconnaissances de l’industrie.

Malgré sa jeune trentaine, Koriass est déjà plus qu’une étoile montante de l’industrie musicale hip-hop. Impliqué et engagé, l’artiste s’impose non plus seulement par son style, mais comme un véritable modèle de force et de résilience auprès des jeunes. Passé d’artiste de niche à chouchou des médias, Koriass est devenu un artiste dont l’influence, forgée par la force des mots, dépasse largement les limites de la musique.

Petit Love, un mini-album de 5 titres, a été lancé à la fin 2015 en préambule à l’album Love Suprême qui, dès sa sortie en février 2016, s’est hissé au sommet du palmarès des ventes francophones au Québec. Fidèle à ses habitudes depuis la sortie de son tout premier album, Koriass se retrouve en 2016 en lice dans plusieurs catégories, soit 8 au total, du Gala de l’ADISQ, dont Album de l’année – Choix de la critique, Auteur ou compositeur et Vidéoclip de l’année pour Blacklights et remporte, une fois de plus, le titre de l’Album de l’année – Hip-Hop.

En plus d’apporter une aide financière aux Disques 7ième Ciel pour les activités de gérance relatives à l’artiste, Koriass a été soutenu par Musicaction pour la production et la mise en marché de ses 3 albums complets ainsi que pour son mini-album Petit Love. L’artiste et sa maison de disques ont également été accompagnés par la Fondation dans leurs démarches à l’international pour la promotion de l’album Petites Victoires et la présentation de spectacles aux États-Unis, dans le cadre du Festival South By Southwest au Texas, ainsi que pour trois déplacements en France entre avril 2013 et mai 2014.  

L’année 2017 a commencé en force avec la nomination de Love Suprême dans la catégorie Album francophone de l’année aux JUNO Awards, aux côtés de Fred Fortin, Karim Ouellet, Laurence Nerbonne et Yann Perreau. L’album a également effectué une traversée de l’Atlantique pour une sortie officielle en France, appuyée par quelques prestations en spectacle.

La Fondation Musicaction tient à souligner l’apport essentiel de ses partenaires financiers, soit le gouvernement du Canada et les radiodiffuseurs privés. Votre soutien permet aux artistes canadiens de se faire entendre, ici et de par le monde. Merci!