You are here

Depuis son Rosaireville natal au Nouveau-Brunswick, l’auteure-compositrice et interprète Lisa LeBlanc en a fait du chemin. Deux ans seulement après avoir été proclamée grande lauréate du Festival international de la chanson de Granby (2010), l’artiste trônait au sommet du palmarès des ventes d’iTunes Canada avec un premier disque homonyme qui allait, huit mois plus tard, être certifié or (40 000 copies) et, en novembre 2013, platine pour avoir atteint le nombre vertigineux des 80 000 ventes. Un succès qui a fait grand bruit dans l’industrie et valu à l’artiste, au cours de cette même année, 5 nominations et le Félix de la Révélation de l’année au Gala de l’ADISQ 2012, 3 prix (Artiste de l’année, Chanson de l’année -Aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde et Révélation de l’année) au Gala Alternatif de la Musique Indépendante du Québec (GAMIQ) ainsi que le titre de Révélation Radio-Canada 2012-2013. En 2013, en plus de se retrouver parmi les finalistes de la prestigieuse catégorie Interprète féminine de l’année du Gala de l’ADISQ, l’auteure-compositrice-interprète reçoit le Prix Rapsat-Lelièvre pour la qualité et la singularité de son œuvre. 

Dès ses débuts, l’artiste a pu bénéficier de l’appui de Musicaction pour la production et la commercialisation de son premier album en carrière, présenté sous l’étiquette québécoise Bonsound. En mars 2013, soit un an après la sortie de l’album au Canada, la maison de disques française Tôt ou Tard lançait l’album de Lisa LeBlanc dans l’Hexagone. L’artiste a ainsi profité de l’occasion pour présenter, devant une salle comble, son spectacle à la Boule Noire à Paris. La contribution de la Fondation s’est également étendue afin d’appuyer l’artiste dans la présentation de vitrines musicales destinées à des professionnels de l’industrie canadienne et étrangère, ainsi que la tenue de tournées en Europe. Empreinte d’une énergie, d’un charisme et d’une fougue indéniable sur scène, Lisa LeBlanc a tout de suite plu par son authenticité, sa signature folk trash et son accent des plus attachants. Après son succès fracassant au Québec et des prestations à Contact ontarois, Coup de cœur francophone, Francofête en Acadie, RADARTS, Rideau, ROSEQ, l’artiste est rapidement partie à la conquête de l’Europe. En 2012 seulement, avec le support de Musicaction, l’artiste traversait l’Atlantique pour se produire aux Francofolies de La Rochelle, aux Francofolies de Spa en Belgique, au Festival Interceltique de Lorient en France et au Festival Pully-Lavaux en Suisse. En 2013-2014, ce sont quatre tournées de spectacles qui ont été soutenues par la Fondation afin d’encourager les démarches de l’artiste sur les territoires français, belge et suisse. Signe que ce début de carrière outre-mer est plus que prometteur, Lisa LeBlanc s’est mérité en octobre 2013 le Prix du premier album francophone Inter/Télérama, décerné par un jury composé d’auditeurs de la radio France Inter et de lecteurs de l’hebdomadaire populaire français Télérama.

Lisa LeBlanc ne chômera visiblement pas en cet été 2015. En plus de se produire le 2 juillet au Festival international de Jazz de Montréal, le 17 juillet au Festival d'été de Québec ainsi que dans plusieurs autres villes canadiennes, l’artiste sera en Europe du 5 au 12 juillet prochain pour une série de spectacles en France, en Suisse et en Suède. Bon été Lisa!

juin 2015

La Fondation Musicaction tient à souligner l’apport essentiel de ses partenaires financiers, soit le gouvernement du Canada et les radiodiffuseurs privés. Votre soutien permet aux artistes canadiens de se faire entendre, ici et de par le monde. Merci!