You are here

Communiqué Fonds de la musique du Canada

20 avril 2021

Mise à jour sur la modernisation du Fonds de la musique du Canada

Destinataires : Bénéficiaires du FMC

En ce début de nouvelle année financière, la Direction de la politique et des programmes de la musique (Direction de la musique) aimerait vous informer sur la continuité des travaux de modernisation du Fonds de la musique du Canada (FMC) ainsi que sur la continuité des travaux relatifs à la promotion de l'équité, de la diversité et de l'inclusion, qui sont réalisés en collaboration avec FACTOR et Musicaction, les deux administrateurs tiers du FMC.

Nous sommes conscients des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur l'industrie canadienne de la musique, incluant le fait que la pandémie a eu un impact plus sévère sur certaines communautés en quête d’équité.  

Ce qui a été réalisé

Mettre les artistes et leur développement au cœur de nos programmes tout en favorisant l'équité, la diversité et l'inclusion dans le secteur de la musique sont nos principaux objectifs de modernisation du FMC. Par conséquent, nous avons élargi l'admissibilité au FMC à une plus grande variété d'entreprises qui investissent dans les différentes activités d'un artiste, de l'enregistrement à la tournée en passant par le marketing et l'édition.

Nous avons d’abord lancé le programme d’Enveloppe de financement global au cours de l'exercice 2019-2020, permettant aux entreprises en musique d’investir dans une variété d'artistes et d'activités. Nous avons mis l'Enveloppe à l’essai avec 20 grandes maisons de disques canadiennes, et l’avons étendue en 2020 à 82 entreprises, telles que des gérants d'artistes, des éditeurs de musique et des maisons de disques. Cela a rendu le financement plus simple et plus souple pour ces bénéficiaires. Au cours du présent exercice, nous prévoyons financer au moins 100 entreprises par le biais de l'Enveloppe.

Nous avons également ajouté des incitatifs lorsque les compagnies investissent dans des artistes appartenant à des groupes visés par l'équité (p. ex. artistes des Premières nations, Métis et Inuits, artistes des communautés racialisées; etc.) ainsi que des incitatifs pour investir dans de nouveaux artistes et pour promouvoir les artistes canadiens à l'échelle internationale. Les données démographiques nous permettent de suivre les artistes soutenus par ces entreprises et de valider que ces dernières investissent dans une diversité d'artistes canadiens.

Nous avons apporté des changements importants au FMC, en mettant l'accent sur des activités qui favorisent la diversité des artistes canadiens de la musique permettant d’accroître leurs auditoires au Canada et à l'étranger. L'objectif est d'aider les artistes canadiens à se démarquer dans le secteur très concurrentiel de la musique, notamment sur les plateformes numériques de plus en plus encombrées. Les entreprises peuvent désormais utiliser les fonds du FMC pour une plus grande variété d'activités de promotion et de formation afin d'améliorer leurs activités de marketing numérique, de renforcer leur expertise dans le secteur et dans les affaires, et de se développer sur les scènes internationales. Nous avons également fait de Musicaction et de FACTOR des guichets uniques pour les programmes du FMC sur les marchés francophone et anglophone respectivement (auparavant, le Ministère gérait également des programmes).

La suite des travaux de modernisation

La modernisation entre maintenant dans une deuxième phase. Au cours du présent exercice, en collaboration avec FACTOR et Musicaction, nous allons concentrer nos efforts sur la revue des programmes offerts via le FMC afin qu’ils soient plus accessibles et plus souples, et pour assurer leur complémentarité. Par exemple, nous allons évaluer l’accès des petites entreprises au financement (par exemple via une enveloppe tel que le nouveau programme DACA récemment mis sur pied à Musicaction) et évaluer les points d’entrée au financement des artistes, incluant les artistes auto-producteurs. Cette revue sera faite dans un esprit inclusif et de l’angle des demandeurs incluant les groupes en quête d'équité. Dans ce contexte, nous avons déjà revu les définitions des différents groupes démographiques afin de les rendre le plus inclusives possible.

Améliorer la représentativité

La Direction de la musique continuera de travailler avec FACTOR et Musicaction, ainsi qu'avec les associations et les parties prenantes du secteur, en vue d'améliorer la représentation des groupes d'équité dans les postes de direction et de prise de décisions.

Par exemple, les associations sectorielles sans but lucratif soutenues par le FMC sont désormais tenues d'adopter des politiques d'égalité des genres, de diversité et d'inclusion pour les postes de direction et les conseils d'administration, et de rendre compte chaque année des mesures prises à cette fin. Bien que nous disposions de chiffres plus clairs sur la représentation des genres, nous chercherons, au cours du prochain exercice, à obtenir des renseignements sur la représentation d'autres groupes visés par l'équité au sein des conseils d'administration et des équipes de gestion des organisations financées par le FMC, tant à but lucratif qu'à but non lucratif.
 

Nous sommes conscients de l'importance de vous soutenir pendant et au-delà de cette période difficile. Nous travaillons en étroite collaboration avec FACTOR, Musicaction, les parties prenantes du secteur et les associations à but non lucratif pour aider l'industrie musicale à survivre à la pandémie et à en sortir sainement. Nous sommes impatients de travailler avec vous pour y parvenir.

Cordialement,

Sophie Couture