Profils
Types d'activités
Catégories de programme

Soutien aux entrepreneur.e.s autochtones

FLOFRANCO

FLOFRANCO

@Quest

Soleil Launière

Soleil Launière

@Lucile Parry-Canet

Nicolas Gémus

Nicolas Gémus

@Louis Fernandez

Brigitte Jardin

Brigitte Jardin

@Christian Kuntz

Antoine Corriveau

Antoine Corriveau

@Le Petit Russe

Otto

Otto

@Éléonore Delvaux-Beaudoin

De Temps Antan

De Temps Antan

@Marie-Claude Meilleur

Anique Granger

Anique Granger

@Stéphanie Nantel

Natasha Kanapé

Natasha Kanapé

@Julie Artacho

Caroline Savoie

Caroline Savoie

@Camille Gladu-Drouin

Bon Débarras

Bon Débarras

@Vitor Munhoz

Super Nova

Super Nova

@Pasal Milette

Laura Niquay

Laura Niquay

@Monse Muro

François Bourassa

François Bourassa

@Mathieu Bourassa

Carotté

Carotté

@Jessy Fuchs

Marie-Ève Laure

Marie-Ève Laure

@Annie Diotte

Clément Desjardins

Clément Desjardins

@Jeannot Bournival

Makenzie

Makenzie

@Laurence Philomene

Alexandre Désilet

Alexandre Désilet

@Marc-Étienne Mongrain

Laurence-Anne

Laurence-Anne

@Annaarrobas

Kelly Bado

Kelly Bado

@BNB Studios

King Melrose

King Melrose

@Kevin Millet

Lexil

Lexil

@Jimmi Francoeur

Yannick Rieu

Yannick Rieu

@Randy Cole

Andréanne Le May

Andréanne Le May

@Nell Pfeiffer

Galant, tu perds ton temps

Galant, tu perds ton temps

@Camille Gladu-Drouin

Choses Sauvages

Choses Sauvages

@Juste du feu Xavier Cyr

Marion Cousineau

Marion Cousineau

@David Desreumaux

Jean-Francois Groulx

Jean-Francois Groulx

@Chloe McNeil

Les Louanges

Les Louanges

@Sacha Cohen

Melissa Ouimet

Melissa Ouimet

@Gaelle Leroyer

Simon Dénizart

Simon Dénizart

@Rémi Hermoso

Emilie Landry

Emilie Landry

@Marie-Michelle Photographie

Francis Degrandpré

Francis Degrandpré

@La Clic

Joseph Edgar

Joseph Edgar

@Lynn Poulin

Léona

Léona

@Karelle Goguen-Bancel

Lydia Képinski

Lydia Képinski

@Merci Bonsoir

San James

San James

@Ville de pluie

Fuso

Fuso

@Rafaelle Roy

Jacques Kuba Seguin

Jacques Kuba Seguin

@Raphael Ouellet

Personnes ressources
Délégué, Financement global
Thomas Monette-Tremblay
Gestionnaire, Développement stratégique – Programmes
Véronique Landry

ANNEXE

Soutien aux entrepreneur.e.s autochtones

Anchor : Descriptif

Descriptif

Ce programme a comme principal objectif de renforcer la capacité de l’infrastructure de l’industrie musicale au sein des communautés autochtones afin de développer des publics pour les artistes autochtones. Il vise à appuyer les entrepreneur.e.s autochtones à travers un soutien structurant contribuant au développement de compétences et capacités entrepreneuriales et professionnelles.

Objectif

  • Appuyer la structuration d’entreprise (incluant le démarrage), la consolidation et/ou la diversification des activités d’entreprises à but lucratif appartenant à un ou des Autochtone.s.
  • Favoriser l’apprentissage, le développement et le renforcement de connaissances et de compétences entrepreneuriales.
  • Contribuer à la mise en place de conditions optimales pour une gestion saine et adaptée aux besoins des entreprises et des artistes qu’elles représentent.
  • Assurer aux entrepreneur.e.s autochtones de la musique un appui financier sur une période nécessaire à la solidification et la pérennisation de leur entreprise.
Anchor : Qui peut demander

Qui peut demander

Le programme s’adresse aux entreprises dont la propriété est détenue par un.e ou des Autochtones. Le, la ou les dirigeant.e.s. doivent également être autochtone.s. Elles doivent œuvrer dans au moins un secteur d’activités que sont la production d’enregistrement sonore, la commercialisation d’enregistrement sonore, la production de spectacles, la gérance d’artistes et l’édition d’œuvres musicales (les activités admissibles) au bénéfice d’au minimum un.e artiste actif.ve s’identifiant comme Autochtone, excluant le ou la propriétaire artiste de l’entreprise. La ou le Demandeur doit également répondre aux critères énumérés à la section Conditions d’admissibilité.

Les entreprises bénéficiant du Soutien aux entrepreneur.e.s de la musique au sein des CLOSM francophones ne sont pas admissibles à ce programme.

Anchor : Aide maximale

Aide maximale

Règle générale, l’aide maximale par demande est de 75 000 $ et ne peut représenter plus de 90 % des coûts acceptés ou des coûts admissibles réels, si ceux-ci s’avèrent moindres. Cependant, les projets visant la réalisation d’un diagnostic de l’entreprise ou d’un plan d’affaires ainsi que les dépenses liées aux salaires peuvent faire l’objet d’un soutien financier pouvant atteindre 100 % des coûts admissibles. Les montants indiqués sont des maximums possibles mais cela ne signifie pas qu’ils seront octroyés.

Le financement est assujetti à la disponibilité des fonds. Le fait de déposer une demande ne garantit pas l’obtention d’un financement.


Anchor : Admissibilité et évaluation

Admissibilité et évaluation

Conditions d’admissibilité

La ou le Demandeur doit répondre aux conditions suivantes pour déposer une demande :

  • Être détenue et contrôlée par un ou des Autochtones et avoir son siège social et sa place d’affaires au Canada;
  • Être une entreprise individuelle ou légalement constituée en entreprise incorporée, en société en nom collectif, en société de personnes ou en coopérative en vertu des lois provinciales ou fédérales canadiennes ou être en voie de l’être;
  • Avoir sous contrat pour des activités admissibles un minimum d’un.e artiste actif.ve s’identifiant comme Autochtone, autre que l’artiste propriétaire de l’entreprise, dont le projet d’enregistrement sonore (album ou EP) est paru depuis au plus 24 mois ou à venir dans les 12 prochains mois;
  • Avoir déposé, pour un de ses artistes incluant l’artiste propriétaire de l’entreprise, une demande d’aide financière dans le cadre d’un des programmes individuels de la Fondation au cours des 24 derniers mois;
  • Une entreprise dont l’artiste propriétaire n’est pas majoritaire est également admissible;
  • La ou le Demandeur ne doit pas être en défaut de paiement. Il ou elle doit être en règle auprès des administrateurs tiers FACTOR et Musicaction.

Délai de réalisation

La ou le Demandeur doit réaliser ses activités entre le 1er avril 2024 et le 31 mars 2025. Le dépôt du parachèvement est exigible au plus tard le 1er mai 2025.

Évaluation et attribution de l’aide

L’évaluation des projets se fait par l’équipe du programme. À la suite d’une première lecture des projets, les Demandeurs seront rencontré.e.s individuellement afin qu’il ou elle ait l’opportunité de clarifier ou d’ajouter certains éléments à leur demande et pour s’assurer de la bonne compréhension de leur projet par l’équipe. L’évaluation s’appuiera sur différents aspects, tels que :

  • L’expérience acquise dans le secteur musical de la ou du Demandeur;
  • Le nombre d’artistes Autochtones en lien avec son entreprise ainsi que les différents champs d’activités dans lesquels il ou elle œuvre;
  • Ses objectifs de développement entrepreneurial au cours de l’année et la cohérence de ceux-ci en regard de sa situation actuelle. À cet égard, si le projet est accepté, le ou la Demandeur déterminera de concert avec l’équipe au programme quels seront les objectifs prioritaires à rencontrer pour cette demande;
  • Sa capacité à développer son entreprise et le réalisme du budget soumis. 

L’acceptation du projet est toujours assujettie à la capacité financière de la ou du Demandeur de le mener à terme. À cet effet, il doit donner accès, sur demande, à ses livres comptables pour fins de vérification.

Dépenses admissibles et inadmissibles

Dépenses admissibles

Les dépenses sont admissibles à compter du 1er avril 2024 et sont déterminées selon les prix qui ont cours sur le marché. Les dépenses soumises lors de la demande sont assujetties à leur acceptation par Musicaction. L’aide pourra couvrir les activités et dépenses suivantes :

  • L’accompagnement professionnel personnalisé pour l’établissement d’un plan d’affaires ;
  • La consultation auprès de spécialistes de la gestion (aspects légaux, comptabilité, ressources humaines, diversification de revenus, etc.) et de spécialistes du secteur musical;
  • Les outils de référence, de perfectionnement, de gestion (ex. contrats-types, répertoires, bottins, services disponibles dans l’industrie);
  • L’établissement d’une stratégie de commercialisation;
  • L’établissement d’une stratégie d’exportation;
  • Les salaires et charges sociales, incluant le ou la propriétaire de l’entreprise qui n’est pas l’artiste ;
  • Le salaire de l’artiste propriétaire de l’entreprise, si d’autres artistes sont lié.e.s à l’entreprise;
  • L’embauche de soutien administratif ou de main-d’œuvre spécialisée reliée aux secteurs d’activités de l’industrie musicale. Il peut s’agir d’une ressource mutualisée pour optimiser l’efficacité entre les entreprises de l’industrie;
  • La mise en place de solutions technologiques (logiciels de comptabilité, site web transactionnel, etc.);
  • Une banque d’heures, du mentorat ou un stage auprès de spécialistes du secteur musical;
  • Les frais de conférences, de panels, d’ateliers, de classes de maître, de formations individuelles ou en groupe, portant sur des sujets comme :
    • L’écosystème de l’industrie musicale;
    • Les bonnes pratiques en entrepreneuriat;
    • Les aspects légaux (ex. : types de contrats);
    • La comptabilité, la planification budgétaire et l’optimisation des revenus;
    • La production d’enregistrement sonore et le rôle de la maison de disques;
    • La production de spectacles;
    • Le fonctionnement de l’édition, de la gestion des droits et des redevances;
    • Les bonnes pratiques en gérance;
    • L’exportation dans le marché francophone du Québec et à l’international;
    • Le fonctionnement de la distribution et des diverses plateformes numériques;
    • La découvrabilité par les métadonnées et les stratégies reliées;
    • L’optimisation des médias sociaux;
    • L’importance de l’équilibre psychologique dans la gestion saine de son entreprise.
  • Toute autre activité permettant l’atteinte des objectifs de ce volet, y incluant un investissement d’un maximum de 50 % des coûts d’un projet d’enregistrement sonore ou de commercialisation ayant été refusé dans le cadre des programmes en Initiatives individuelles (production ou commercialisation) de Musicaction. Toutefois, cette dépense ne pourra représenter plus de 40 % de l’aide totale octroyée à la ou au Demandeur dans le cadre de la présente demande.

Frais de séjour et déplacement admissibles
La ou le Demandeur doit utiliser en priorité les fournisseurs, services et produits canadiens lorsque possible. Lorsque les pièces à l’appui des dépenses réclamées n’indiquent pas le montant en devise canadienne, le taux de change utilisé est le taux moyen de la Banque du Canada en vigueur durant le déplacement.

Hébergement : la norme en matière de logement est la chambre individuelle dans des établissements commerciaux. Le remboursement, sur présentation des pièces, est fondé sur les montants maximums admissibles suivants : 150 $ / nuit au Canada et 300 $ / nuit à l’étranger.

Un demandeur qui, lors de son séjour, réside dans un logement particulier non commercial peut toucher une aide pour un montant maximum admissible de 50 $ par nuit.

Transport : le moyen de transport doit être déterminé en tenant compte du coût, de la durée, de la commodité, de la sécurité et de l’accessibilité. Les frais de transport local, ici et à l’étranger, ne sont pas admissibles, à l’exception des frais raisonnables engagés pour se rendre au terminus, à la gare où à l’aéroport. À cette fin, le transport en commun, les navettes ou les taxis doivent être privilégiés. Les frais de stationnement ne sont admissibles que s’ils sont moins élevés que les coûts liés à l’utilisation des autres moyens de transport, en tenant compte également du taux pour le kilométrage qui pourrait être réclamé le cas échéant.

Les frais et montants admissibles, remboursables sur présentation des pièces (déclaration pour usage d’un véhicule particulier), sont, selon le moyen utilisé, les suivants :

  • Avion : montant maximum admissible basé sur le tarif d’un billet en classe économique. Règle générale, cette dépense est admissible jusqu’à un mois précédant le dépôt la demande. Les frais relatifs aux crédits carbone compensés par les Demandeurs lors de l’achat du billet d’avion sont également admissibles.
  • Train et autobus : montant maximum admissible basé sur le tarif d’un billet d’une classe supérieure à la classe économique, si disponible.
  • Location voiture : le montant maximum admissible est basé sur le tarif de location d’une voiture de série intermédiaire. Les frais d’essence sont également remboursables.
  • Véhicule particulier : le maximum admissible pour l’usage d’un véhicule particulier est fixé à 0,55 $ le kilomètre. L’itinéraire emprunté doit être le plus direct, sûr et praticable. Un remboursement ne doit être demandé qu’à l’égard des distances qu’il est nécessaire de parcourir pour la réalisation des activités prévues à la demande.

Per diem : les indemnités versées pour couvrir les frais de repas, de transport local et les faux frais (communications, eau, pourboires…) durant un déplacement ou un séjour sont des coûts admissibles. Au titre du remboursement, le montant maximum admissible est le suivant : 100 $ / jour au national et 200 $ / jour à l’international. Règle générale, les coûts sont admissibles sur déclaration de la ou du Demandeur pour la période couvrant le séjour et le déplacement.

Lorsque des per diem sont réclamés pour les artistes, musicien.ne.s et technicien.ne.s en lien avec la présentation de spectacles, les pièces attestant le versement à ces personnes des montants réclamés pourront être exigées, conformément aux règles entourant les parachèvements. L’aide est admissible pour la veille, le jour et le lendemain de chaque représentation d’une tournée.

Dépenses inadmissibles

  • Dépenses liées à des activités artistiques, sauf exception.
  • Dépenses courantes (loyer, électricité, frais de communications, etc., ces dernières étant couvertes par les frais d’administration octroyés)
  • Toutes dépenses réglées en argent comptant
  • Échange de services
  • Frais d’infraction
  • Taxes récupérables, impôts ou tous frais analogues
  • Frais d’intérêts sur les retards de paiement
  • Toute dépense non directement liée au projet soumis.
Anchor : Demande et parachèvement

Demande et parachèvement

Dépôt de la demande

La ou le Demandeur doit compléter le formulaire Word et le formulaire Excel et les soumettre électroniquement, dûment nommés (Demandeur – Projet – SEA) à l’adresse suivante : inscription@musicaction.ca. Les documents requis suivants à l’appui de la demande doivent être reçus à la date limite d’inscription :

  • Les sections A à D du formulaire Word complétées et la section Déclarations dûment signée ;
  • Les onglets Artistes et Budget-Bilan du formulaire Excel; 
  • Les documents suivants seront requis pour la création d’un dossier maître, si ce n’est déjà fait :
    • Documents constitutifs;
    • Si ce n’est déjà fait, les derniers états financiers. Voir les normes en vigueur concernant les états financiers ;
    • Organigramme de l’entreprise et des entreprises reliées en musique (production, promotion, studio, édition, distribution et spectacles) avec précisions sur l’actionnariat;
    • Organigramme interne (employé.e.s et fonctions)
    • Liste des administrateur.trice.s et des membres, associé.e.s ou actionnaires avec structure du capital-actions;
    • Résolution du conseil d’administration autorisant le dépôt des demandes et désignant un.e signataire autorisé.e.
  • Contrats entre l’entreprise et les artistes actif.ve.s s’identifiant comme Autochtones. 

Lorsque le projet est accepté

  • Le budget révisé fait partie intégrante du contrat de financement et toute modification importante doit être préalablement autorisée par Musicaction.
  • Le financement gouvernemental total du projet, incluant Musicaction, ne peut excéder 100 % des coûts du projet.
  • Le ou la Demandeur détermine de concert avec l’équipe au programme quels sont les objectifs prioritaires à rencontrer pour cette première demande.
  • Règle générale, un premier versement correspondant à 90 % du montant accordé est fait à la signature du contrat. Le dernier versement est effectué après analyse du parachèvement.
  • Doivent apparaître à côté, mais distinctement, sur tout article promotionnel, matériel publicitaire, communiqué de presse, programme, page d’accueil du site Internet ou autre forme de communication écrite, imprimé ou en format électronique, en lien avec le projet, le logo MUSICACTION et le mot-symbole CANADA, à moins que ce dernier ne s’y retrouve déjà. Si l’espace et les circonstances le permettent, la phrase de reconnaissance suivante doit également être ajoutée sur le site web de la ou du Demandeur : « Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada ». Le logo MUSICACTION et le mot-symbole CANADA doivent être de taille, de durée et d’importance égales aux autres logos. Outre ce qui est précédemment mentionné, la ou le Demandeur s’engage à respecter toutes les obligations décrites à la section Mentions obligatoires et autres formes de reconnaissance.

Dépôt du parachèvement

Le projet doit être réalisé entre le 1er avril 2024 et le 31 mars 2025. La ou le Demandeur doit, au plus tard le 1er mai 2025, soumettre par courriel à l’adresse para@musicaction.ca son parachèvement en complétant les formulaires transmis lors de l’acceptation du projet, incluant :

  • L’onglet Déclarations parachèvement dûment signé (formulaire Excel);
  • Les onglets Budget-Bilan et Tableau des dépenses dûment complétés (formulaire Excel);
  • La section Parachèvement du projet (formulaire Word). 

À la suite de l’analyse du parachèvement, la ou le Demandeur doit soumettre une copie des factures et preuves de paiement sélectionnées et exigées par l’administration. Règle générale, ce premier échantillonnage de pièces correspond à 50 % du moindre de ces deux montants :

  • Le total des dépenses soumises, présentées au bilan ;
  • Le total des dépenses requises pour justifier le montant total de l’engagement, selon le pourcentage des dépenses couvertes par le programme.

Pour chaque pièce non recevable, le montant correspondant est non admissible et coupé du bilan. D’autres pièces peuvent alors être requises pour atteindre le niveau de vérification exigé et, selon le cas, il pourra atteindre 100 % des dépenses soumises au bilan.

Les originaux des factures et preuves de paiement doivent être conservés par la ou le Demandeur pendant une période de cinq ans suivant la fin du projet et sont exigibles en tout temps.

Les preuves de paiement acceptées sont :

  • Chèques compensés ou imagerie de chèques
  • Copies des chèques et relevé bancaire où apparaît la transaction
  • Paiement Internet et carte de débit : relevé bancaire
  • Paiement par carte de crédit : relevé mensuel de la carte

NOUVEAU PROGRAMME 24-25 – 21 mai 2024 

Fermer
Abonnez-vous à notre infolettre

Je consens à recevoir des courriels

*Requis